Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

Une flotte de minibus électriques et autonomes Toyota sera utilisée pour transporter les athlètes aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Le véhicule de 5 m de long s'appelle la e-pallette et nous l'avons vu pour la première fois démontrée au CES 2018. À ce moment-là, Toyota a annoncé qu'elle était en partenariat avec Amazon, Uber, Pizza Hut et d'autres sur l'idée d'explorer comment les véhicules peuvent être utilisés dans un « essaim » pour livrer des marchandises et des personnes.

La version Tokyo 2020 du véhicule assurera un service de boucle dans les villages des athlètes. Cette version a de grandes portes, un empattement long pour maximiser le plancher plat et des rampes électriques pour faciliter l'embarquement des passagers, y compris pour les fauteuils roulants - le véhicule peut prendre quatre fauteuils roulants à la fois plus sept debout.

Sans fauteuils roulants, l'e-Pallette peut prendre jusqu'à 20 personnes à la fois et a une portée de seulement 100 miles.

Cependant, le véhicule ne sera pas à grande vitesse, se déplaçant à des vitesses allant jusqu'à environ 12mi/h. Le fonctionnement est au niveau SAE 41 (automatisation élevée), de sorte qu'il devrait être capable de détecter complètement les obstacles, mais les opérateurs surveilleront les véhicules et sont disponibles en cas de problème.

Toyota espère mettre à profit les connaissances acquises grâce à l'exploitation d'e-Palette à Tokyo 2020 pour développer le véhicule pour le futur transport de passagers.