Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Le gouvernement britannique finance un essai visant à recharger les taxis électriques sans fil dans les rangs, plutôt que d'avoir besoin d'être branchés dans les bornes de recharge. Les

taxis électriques de Nottingham doivent être équipés de matériel de recharge sans fil dans le cadre d'un essai de six mois dans la région.

Le ministère des Transports investit 3,4 millions de livres dans le projet pilote, qui facturera les taxis dans les rangs de la ville pendant qu'ils attendent les passagers. Si elle est couronnée de succès, elle pourrait être déployée dans d'autres régions du Royaume-Uni, même en tant qu'option pour les véhicules grand public.

« Les chauffeurs de taxi dans le pays sont à l'avant-garde de la révolution des véhicules électriques, jouant un rôle de premier plan dans la réduction de la pollution atmosphérique dans nos centres urbains où les gens vivent, magasinent et travaillent », a déclaré Grant Shapps, secrétaire aux Transports.

« La nouvelle technologie sans fil rendra l'utilisation d'un taxi électrique plus rapide et plus pratique, ce qui permettra aux conducteurs de se recharger dans les rangs de taxis avant de partir avec leur prochain passager. »

Au départ, 10 taxis électriques Nissan et LEVC à Nottingham seront équipés de la technologie nécessaire pour tirer le meilleur parti de la charge conductrice.

Le programme est géré en partenariat avec Cenex, Sprint Power, Shell, Nottingham City Council, Transport for London et Coventry University. Le

conseil municipal de Nottingham conservera la propriété des véhicules et leur fournira un loyer gratuit pour les conducteurs : « Nottingham est heureux d'accueillir l'essai de ce nouveau type de technologie de recharge innovante, ce qui nous permet de rester en avance sur le peloton », a expliqué le leader adjoint, le conseiller Longford.

« [Cela nous fera] potentiellement franchir un pas en avant vers notre objectif d'être neutre en carbone d'ici 2028. »

Écrit par Rik Henderson.