Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

Fitbit a enfin commencé à déployer sa fonction de suivi de l'oxygène sanguin sur plusieurs de ses derniers appareils portables.

La fonctionnalité est activée sur le Charge 3, Ionic, Versa, Versa Lite et Versa 2, et permettra aux utilisateurs de garder la trace SpO2 (saturation en oxygène du sang). Bref, vous serez en mesure d'une quantité estimée d'oxygène que vous avez dans votre sang.

C' est une fonctionnalité utile et pourrait aider à découvrir les problèmes respiratoires chez les personnes qui en ont sans le savoir.

En le suivant tout au long de la journée, vous serez en mesure de surveiller les fluctuations importantes de votre saturation en oxygène dans le sang.

Bien sûr, Fitbit n'est pas la première entreprise à offrir la surveillance SpO2 dans ses gadgets de fitness portés au poignet. Les montres de Garmin ont mis en vedette un tracker d'oxymètre de pouls (Pulse Ox) depuis un peu maintenant, mais Apple n'a pas encore activé cette fonctionnalité dans ses propres smartwatches.

Il s'agit d'une autre capacité impressionnante ajoutée au marché des montres intelligentes et des moniteurs de fitness, et témoigne d'un mouvement général qui permet aux consommateurs de surveiller personnellement certains aspects vitaux importants que nous devions consulter le médecin.

Prenez le dernier appareil de Withings - le ScanWatch - qui ajoute une surveillance SpO2 aux rythmes cardiaques irréguliers, Afib, une détection possible de l'apnée du sommeil et un ECG scanner.

Il est clair que tous ces fabricants populaires de montres intelligentes et de tracker de fitness veulent faire plus que simplement compter nos pas et déterminer combien de calories nous brûlions. Ils sont en train de devenir des moniteurs de santé complets.

Selon CNET, Fitbit a commencé à déployer la nouvelle fonctionnalité de suivi SpO2 via une mise à jour logicielle cette semaine, donc si vous avez l'un des appareils mentionnés, soyez assurez-vous de vérifier les mises à jour.