Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Il fut un temps où les claviers physiques sur les smartphones avaient beaucoup de sens. Pensez à l'époque où l'iPhone venait de sortir du sol et vous vous souviendrez de BlackBerry, Palm et même HTC (produisant pour d'autres marques) appareils de construction avec des claviers physiques.

Une grande raison pour cela était que les écrans tactiles jusqu'à ce moment-là étaient terribles. Ils n'étaient pas multitouch, ils étaient hardiment et avaient surtout besoin d'un stylet pour n'importe qui. Les claviers ont facilité la saisie d'e-mails et de messages. En fait, si vous aviez besoin de faire des choses en mouvement, elles étaient plus que simples pratiques - elles étaient essentielles.

En 2020, le marché est un paysage très différent. Nous avons des écrans tactiles avancés et ultra-réactifs, ainsi que des claviers logiciels incroyablement polyvalents. Mais il y a encore une partie du marché qui veut avoir la sensation physique de cliquer sur des boutons sous le bout du pouce. En dehors des smartphones BlackBerry Mobile - la marque est maintenant morte, encore une fois - il y a eu une réelle pénurie de matériel QWERTY appareils Android équipés.

C' est là que FxTec entre en jeu. C'est une petite entreprise basée à Londres, qui nous a montré à l'origine son idée d'un téléphone Android équipé de QWERTY horizontal au début de 2019. Depuis que nous avons emprunté l'appareil pour voir s'il est à l'avant-garde des téléphones à clavier.

FxTec : À quoi ressemble le clavier ?

  • Clavier QWERTY à cinq rangées
  • Raccourcis programmables
  • 66 clés au total

Habituellement, nous commençons à examiner la conception et l'apparence d'un téléphone, mais dans ce cas, il y a une chose qui est beaucoup plus importante : le clavier du Pro1.

N' ayant pas touché un clavier QWERTY horizontal sur un smartphone depuis l'époque du HTC Desire Z (T-Mobile G2), nous étions curieux de voir si c'était aussi bon que nous nous souvenions. Pas étonnant : c'est certainement quelque chose d'une courbe d'apprentissage. Pour le premier jour ou deux, nous étions tous les doigts et les pouces, essayant désespérément de taper des mots de manière cohérente.

Après quelques jours de plus, cependant, nous nous sommes habitués à ce clavier. Malheureusement, nous ne pouvons pas dire que nous avons jamais aimé ça. C'est loin d'être une expérience parfaite, et nous pensons qu'il y a quelques choses qui doivent être améliorées.

Tout d'

abord, et surtout : la sensation des touches lors de la frappe n'est pas tout à fait correcte. Ils manquent un peu de voyage et ne donnent pas assez de rétroaction tactile lorsqu'ils sont pressés, donc nous n'avons jamais eu la sensation agréable que nous voulons et que nous attendons à trouver dans un clavier. On a trouvé les touches difficiles à appuyer souvent. Nous ne disons pas qu'ils devraient être doux et moelleux, mais ces clés ont besoin de plus de voyages et un peu plus de dons.

Pocket-lint

Parce que le Pro1 a un long clavier paysage réparti sur une assez grande surface, il peut également être un peu étiré pour accéder à certaines touches. Nous nous sommes souvent trouvés obligés de le déplacer, puis d'étendre nos pouces inconfortablement pour accéder à certaines lettres. Dites ce que vous voulez sur les touches BlackBerry à l'étroit, mais elles rendent l'expérience de frappe beaucoup plus facile.

Deuxièmement, la capitalisation automatique et la ponctuation ne fonctionnent pas avec le clavier physique. Donc, lorsque vous tapez, vous devez appuyer physiquement sur la touche Maj et une lettre afin de commencer une nouvelle phrase avec une lettre majuscule. De même, vous devez insérer manuellement des apostrophes sur des mots comme « ne pas » et « ne peut pas », donc il ne le comprend pas automatiquement et les ajoute lors de la saisie sur les touches. De plus, un double-clic de la barre d'espace n'insère pas un arrêt complet.

Cela peut sembler un peu mineur, mais nous pensons qu'un téléphone équipé d'un clavier devrait faire tout son possible pour rendre l'expérience productive et rapide. C'est ce qui a rendu les téléphones BlackBerry si grand - insertion rapide de la ponctuation était l'un de ces petits éléments qui ont fait une grande différence là-bas, qui manque ici.

Pocket-lint

Ce n'est pas mal, pas d'un coup long. FxTec a équipé le téléphone d'un clavier à cinq rangées, 66 touches, ce qui est utile pour plus que simplement taper. Comme les téléphones récents de BlackBerry, vous pouvez attribuer des raccourcis à chacune des touches de lettre, ce qui vous permet d'accéder rapidement et facilement à vos applications préférées lorsque vous êtes en mode paysage avec les touches exposées. Il a également des boutons de curseur, de sorte que vous pouvez même sélectionner des applications et les ouvrir sans toucher l'écran du tout si vous le souhaitez.

C' est une grosse affaire si vous êtes quelqu'un qui a besoin de modifier des documents ou des feuilles de calcul en déplacement. Vous ne voulez pas qu'un clavier virtuel prenne de l'immobilier d'écran précieux, donc avoir ces boutons physiques signifie que vous n'avez pas à supporter cela. Vous obtenez tout votre écran, sans perdre les méthodes d'entrée. La petite lumière verte sur la touche Caps est aussi une belle touche.

Design : Un téléphone à clavier a-t-il un sens ?

  • 154 x 73,6 x 13,9 mm
  • Capteur d'empreintes digitales monté sur le côté
  • Port 3,5 mm pour écouteurs filaires

Compte tenu de ce que FxTec essayait de réaliser avec le Pro1, il y a beaucoup à admirer sur l'approche du design. Il était conçu pour être un smartphone pratique, durable, sans aucun sens pour les professionnels. Dans une certaine mesure, on y a réussi.

Pocket-lint

Avec le Pro1 étant un appareil en deux parties, il est compréhensible qu'il soit sensiblement plus épais qu'un smartphone normal. Après tout, il a un écran flippy-out et un clavier QWERTY physique complet. Donc, il est sûr de dire que c'est gros et assez lourd. Mais c'est bien fait.

La coque en aluminium sur le dos est épaisse et solide, finie avec une anodisation douce qui résiste bien aux empreintes digitales. Même le mécanisme à charnière en Z qui fait basculer l'écran vers le haut et vers l'extérieur à son angle de 136 degrés est robuste. Ce n'est pas du tout fragile et tient fort, même lorsque vous essayez de voir s'il y a un don à lui. Cela signifie que la partie écran du téléphone ne vacille pas ou ne se déplace pas lorsqu'elle est fermée.

En fait, pousser l'écran vers le haut pour dévoiler le clavier, cependant, n'est pas l'expérience la plus fluide et la plus facile. Le moyen le plus rapide est d'utiliser le bout même d'un pouce (ou l'ongle) et de le pousser vers le haut pour l'enclencher en position. Il est facile d'obtenir la force et l'angle incorrect cependant.

Avec la hauteur évidente requise pour construire un téléphone avec un clavier coulissant, FxTec a tenté d'adoucir le coup autant que possible en courbant le verre sur le devant. Il a également courbé l'aluminium arrière vers les bords, ce qui lui donne des angles plus doux et un bord aussi étroit que possible.

Pocket-lint

Fidèle à l'esprit pratique, FxTec a également équipé le téléphone de tous vos ports et boutons préférés. Il y a les boutons d'alimentation et de volume habituels, mais vous obtenez également une entrée de 3,5 mm pour les écouteurs, et même un bouton d'obturateur dédié à l'appareil photo.

Le seul swing et manquez ici, cependant, est le capteur d'empreintes digitales : il est intégré dans le bord droit du téléphone, sous le bouton d'alimentation et la touche de volume, juste un peu trop bas pour le rendre confortable pour aller avec le pouce droit. Mais ce n'est pas tout : nous nous sommes retrouvés accidentellement toucher et activer le capteur très régulièrement.

C' est mauvais quand tu décroches juste le téléphone, parce que c'est inévitablement le mauvais doigt qui le touche. Parfois, nous ne savions pas que nous l'avions fait, et donc quand il s'agissait de déverrouiller le téléphone, il avait déjà atteint sa limite pour le maximum de tentatives ratées de déverrouiller le téléphone. Nous avons donc dû glisser vers le haut et entrer notre code PIN.

D' autres fois, nous le touchions accidentellement avec le doigt droit (ou le pouce dans ce cas) et le téléphone se déverrouillerait dans notre poche. Au revers, lorsque vous essayez d'utiliser le scanner, il a parfois échoué à enregistrer et à déverrouiller le téléphone, ce qui en fait une expérience pas si géniale.

Pocket-lint

Nous préférons que ce scanner soit positionné plus haut et doublé comme bouton marche/veille. Ou - dans un monde parfait - il s'agirait soit d'un capteur d'empreintes digitales à l'écran, soit d'un capteur physique monté à l'avant sur la lunette sous l'écran.

Plein écran

  • Écran AMOLED de 5,99 pouces avec bords incurvés
  • Résolution Full HD+ (2160 x 1080)

Quant à l'écran, il s'agit d'un panneau AMOLED Full HD+ de 5,99 pouces, qui est similaire à ce que vous vous attendez à trouver sur un téléphone phare d'il y a deux ou trois ans. Il se courbe autour des bords comme un vieux appareil Samsung Galaxy, donc donne presque l'illusion d'être bord à bord, au moins sur les côtés droit et gauche. La lunette sur le haut et le bas est quity chunky cependant.

Pour la plupart des tâches, c'est un écran parfaitement bon. Les couleurs sont belles, les détails sont assez pointus pour ne jamais paraître floue - et vous ne pouvez certainement pas distinguer les pixels individuels de la longueur habituelle du bras. Regarder des films et des émissions de télévision est une excellente expérience.

Pocket-lint

Être un panneau AMOLED - et un panneau qui n'est pas affiné comme certains des appareils les plus haut de gamme - signifie que les rouges et les roses sont parfois un peu trop proéminents. Sous certains angles, la couleur se déplace, en particulier dans la zone de l'écran directement sous le verre incurvé sur les bords. Mais ça ne ternit pas vraiment l'expérience.

L' un des avantages inattendus et agréables de l'avoir à un angle une fois ouvert est qu'il rend en fait un angle de vision plus pratique lorsqu'il est juste assis sur une surface. Vous n'avez pas à vous pencher dessus, vous mettez juste le Pro1 en face de vous et regardez tout naturellement.

Performances et batterie

  • Processeur Snapdragon 835
  • 6 Go de RAM et 128 Go de stockage
  • Capacité de la batterie de 3,200 mAh
  • Charge rapide 3.0

Bien qu'il soit doté d'un processeur vieux de deux ans, le Pro1 fonctionne facilement et rapidement. C'est un performer cohérent et fiable, ce qui montre à quel point ces processeurs phares de quelques générations restent solides.

Cela a aussi beaucoup à voir avec le logiciel. Plutôt que d'utiliser sa propre interface utilisateur personnalisée, le Pro1 utilise essentiellement le même logiciel et l'interface que le Google Pixel 3 lors de son lancement. C'est à dire, c'est une version propre non messed-with du système d'exploitation Android 9 Pie de Google. Cela signifie pas encore Android 10, donc vous manquez certaines des fonctionnalités les plus récentes, mais ce n'est vraiment pas une grosse affaire ici. Le téléphone fait ce qu'il devrait et d'une manière qui n'est pas difficile ou compliquée.

Pocket-lint

De même, la batterie interne - à seulement 3,200mAh - pourrait ne pas ressembler à tout cela par rapport aux flagships grand écran modernes, mais elle est encore plus que capable de traverser une journée de travail chargée. C'est en partie à l'écran « seulement » étant une résolution Full HD+, mais aussi parce que le processeur Snapdragon 835 et le système Android Pie sont une combinaison bien optimisée qui aide à réduire le drain d'alimentation en veille au strict minimum.

L' un des avantages d'une batterie relativement petite est qu'elle ne prend pas de temps pour se recharger, grâce au support Quick Charge 3.0.

Caméra comme après réflexion ?

  • Appareil photo principal 12 MP
  • Caméra de profondeur 5 MP

Il est sûr de dire que lorsqu'il s'agit de produire le Pro1, FxTec ne visait pas à construire l'appareil photo le plus impressionnant possible. Mais il a encore assez de matériel pour prendre vos photos de médias sociaux quand vous en avez besoin.

L' appareil photo de 12 mégapixels à l'arrière est rejoint par une caméra secondaire de 5 mégapixels qui sert à recueillir des informations supplémentaires sur la profondeur. Vous n'avez pas la possibilité d'utiliser des longueurs focales supplémentaires, telles qu'un objectif ultra-large ou un objectif zoom.

Incidemment, le capteur Sony qu'il utilise est le même que celui utilisé par Google dans le Pixel 3. Malheureusement, les résultats ne sont pas aussi bons que ceux du Pixel, parce que le traitement alimenté par l'IA n'est tout simplement pas là.

1/7Pocket-lint

Les résultats sont assez décent, cependant, ils manquent juste une partie de la profondeur, de l'impact et de la gamme dynamique des meilleures caméras de téléphone. En moins de lumière vive, il y a aussi un bruit d'image.

Au moment de l'écriture, FxTec travaille toujours à améliorer son logiciel d'application pour appareil photo, ce que nous pensons que c'est une bonne chose, parce que nous avons passé un moment un peu frustrant avec lui. Autofocus lancé chaque fois que nous avons déplacé le téléphone pour tirer quelque chose, mais appuyer sur l'écran n'a rien fait. Cela signifiait que mettre au point la partie exacte du sujet n'était pas toujours aussi facile qu'il devrait l'être.

Premières impressions

Nous ne nous attendions jamais à ce que le FxTec Pro1 soit un téléphone qui rivalise directement avec les produits phares les plus connus sur le marché, mais nous nous attendions plutôt à ce qu'il s'agit d'un appareil qui essaye de faire quelque chose de différent de la meilleure façon possible. Malheureusement, nous sommes un peu déçus de notre expérience Pro1.

Ce n'est pas à voir avec le processeur, le logiciel et la technologie d'affichage un peu plus anciens. Plus que notre côté nostalgique espérait se familiariser avec un style d'appareil que nous pensions auparavant mieux. Ces attentes n'ont pas été satisfaites, aussi irréalistes qu'elles soient.

Nous avons eu trop de petites frustrations avec ce téléphone : le clavier est difficile à utiliser et trop large ; les touches accidentelles constantes sur les bords de l'écran et le capteur d'empreintes digitales ajoutent à l'irritation quotidienne pendant l'utilisation ; et les touches ne se sentent pas parfaitement à notre goût.

Nous admirons la pensée et la tentative derrière le Pro1, nous le faisons vraiment, mais ce n'est tout simplement pas assez raffiné pour en faire un appareil valable. Cela dit, si vous êtes convaincu que le Nokia N97 ou le HTC Desire Z a besoin de faire un retour, vous pourriez juste adorer le FxTec Pro1.

Cet article a été publié pour la première fois le 27 février 2019 et a été mis à jour pour refléter son état

d'examen

complet

Pocket-lint

. BlackBerry Key2

Il est peut-être un peu vieux maintenant, mais si vous voulez le meilleur téléphone équipé de clavier là-bas, votre meilleur pari est le BlackBerry Key2. L'inconvénient ici est qu'à partir du 31 août 2020, vous ne serez plus en mesure d'en acheter un.

Écrit par Cam Bunton.