Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Samsung a profité dun événement virtuel pour lancer la dernière génération de matériel mobile, lExynos 2100, qui devrait alimenter la série Samsung Galaxy S21 .

Le nouveau matériel Exynos passe au matériel 5 nm pour rivaliser avec le Qualcomm Snapdragon 888 et lApple A14 Bionic. Samsung promet quil sagit dune plate-forme révolutionnaire qui ramènera Exynos en lice. Samsung a lancé avec le slogan «Exynos est de retour».

LExynos 2100 est le plus puissant que Samsung ait développé. Il intègre la 5G pour la connectivité de nouvelle génération, tandis que Samsung affirme quil utilise 20% dénergie en moins et donne une augmentation de 10% des performances par rapport aux appareils 7 nm.

Exynos 2100 dispose dun processeur octo-core avec un cœur Arm Cortex-X1 à 2,9 GHz soutenu par trois cœurs Cortex-A78 à 2,8 GHz, puis quatre cœurs Cortex-A55 à 2,2 GHz efficaces. Il existe un GPU Mali-G78 MP14, qui revendique une augmentation de 40% des performances pour des choses comme les jeux et la RA.

Il y a des améliorations dans la gestion de lIA avec trois cœurs NPU, alors quil y a aussi la promesse de gros gains de caméra. Il prendra en charge des capteurs jusquà 200 mégapixels - avecdes rumeurs récentes suggérant que Samsung pourrait bientôt lancer un capteur de 200 mégapixels - il prendra en charge jusquà six caméras, HDR10 + et est également conçu pour gérer la capture et la lecture 8K, capable de produire une résolution 8K à un écran connecté.

LExynos 2100 est en production de masse, dit Samsung et nous nous attendons à ce quil fasse ses débuts dans le nouveau téléphone phare de Samsung. Reste à savoir sil sera utilisé par dautres fournisseurs.

«Armé de technologies de traitement puissantes et dun modem 5G avancé sur un nœud de processus 5 nm économe en énergie, Exynos 2100 établira une nouvelle norme pour les appareils mobiles phares de demain», a déclaré Inyup Kang, président de System LSI Business chez Samsung Electronics.

Écrit par Chris Hall.