Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Le suivi par Nokia du Nokia 5.3 est sur le point dêtre lancé - si lon en croit les rumeurs - et cela signifie que les fuites commencent à augmenter en prévision du lancement.

Le Nokia 5.4 est déjà apparu dans les magasins de vente au détail en ligne en Australie , et maintenant de plus amples détails ont été révélés grâce à une énorme décharge de spécifications.

Un rapport de MySmartPrice.com a répertorié toutes les spécifications clés que nous pouvons nous attendre à voir.

À partir de lavant de lappareil, on prétend que nous verrons un panneau LCD de 6,39 pouces avec une résolution HD +. Cela signifie 720 x 1520, similaire à son prédécesseur, mais légèrement plus petit en diagonale.

Il est alimenté par le processeur Snapdragon 662 de Qualcomm, mais dispose également de 4 Go de RAM et de 128 Go de stockage et exécute le logiciel Android 10 (pas Android 11).

Une batterie de 4000 mAh garantit que la capacité reste la même que celle du 5.3, et un emplacement pour carte microSD et un port pour casque vous permettent détendre le stockage et dutiliser des écouteurs filaires.

En ce qui concerne les appareils photo, il a le système de caméra quad désormais typique à larrière avec un appareil photo principal de 48 mégapixels, un ultra-large de 5 mégapixels et deux capteurs macro et de profondeur de 2 mégapixels basse résolution.

Il comportera un capteur dempreintes digitales physique - comme vous vous en doutez - et serait lancé en deux variantes de couleur: bleu et violet.

Le rapport original mentionne une certaine incertitude autour du style dencoche du téléphone. Sil suit la tendance 2020, il comportera une caméra selfie perforée, mais il pourrait présenter une encoche de style goutte de rosée similaire à celle du Nokia 5.3.

Compte tenu des fuites précédentes dans la vente au détail, il est probable que ce téléphone sera lancé très bientôt, il ne devrait donc pas être trop long avant de découvrir tous les détails officiels.

Écrit par Cam Bunton.