Pocket-lint est pris en charge par ses lecteurs. Lorsque vous achetez via des liens sur notre site, nous pouvons gagner une commission daffiliation. Apprendre encore plus

Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Si vous avez un ancien téléphone BlackBerry exécutant BlackBerry 10 OS ou une version antérieure, c'est le dernier jour où il continuera à faire les choses pour lesquelles vous l'avez acheté.

Après le 4 janvier 2022, les services nécessaires au fonctionnement fiable des services de connectivité/données sans fil seront désactivés.

Cela signifie que si vous utilisez toujours un BlackBerry exécutant BlackBerry 10 , BlackBerry 7.1 OS (ou une version antérieure) ou si vous avez une tablette PlayBook, ils ne fonctionneront plus correctement.

Dans son message de rappel, la société répertorie spécifiquement les connexions de l'opérateur et du Wi-Fi, ce qui signifie que les données, les appels téléphoniques, les SMS et même la fonctionnalité 9-1-1 seront affectés.

Il convient de noter que cela ne s'applique à aucun téléphone de marque BlackBerry fonctionnant sous Android. Donc, si vous basculez un Priv , KeyOne ou Key 2 , votre téléphone continuera à fonctionner comme il l'a fait.

Bien que nous ayons vu et même écrit des titres « BlackBerry est mort » plus d'une fois, cette fin des services clés qui ont fait d'un BlackBerry un BlackBerry met fin à une longue histoire de disparition qui a commencé il y a plus de dix ans.

C'est l'histoire d'une entreprise qui n'a jamais tout à fait réussi à relever le défi des smartphones tout tactiles modernes après le lancement de l'iPhone original.

Ces 3 étuis garderont votre iPhone 13 mince, protégé et magnifique

En fin de compte, ses claviers QWERTY physiques et ses services de communication rapides, fiables (et sécurisés) n'étaient pas suffisants pour le maintenir pertinent, même ses fans les plus ardents optant pour quelque chose de plus moderne, et les entreprises clientes optant pour des alternatives Android et iPhone.

Écrit par Cam Bunton.