Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - TCL a pris à Twitter pour annoncer qu'il ne fera plus de matériel de marque Blackberry à partir du 31 août de cette année.

L' annonce a été faite un peu plus de trois ans après que le fabricant chinois de la technologie a pris le nom de la marque et les licences pour la construction de smartphones BlackBerry.

Cela faisait suite à la décision de BlackBerry de mettre fin au développement de matériel en interne, après avoir lutté pendant des années pour rivaliser avec les smartphones Android et iPhones.

Depuis lors, la société a lancé le KEYONE, Key2 et Key2 LE ainsi que quelques moins populaires tous les téléphones à écran tactile, mais il semble - pour l'instant au moins - que les téléphones BlackBerry sont morts. Encore une fois.

Février 3, 2020

Dans la note, il indique que « TCL Communication n'a pas d'autres droits à la conception, la fabrication ou vendre de nouveaux appareils mobiles BlackBerry », mais il continuera à prendre en charge les appareils existants avec le service à la clientèle et le service de garantie jusqu'en 2022.

Les mots utilisés font presque semblant que ce n'était pas la décision de TCL de mettre fin au contrat de licence de marque, mais cela n'est pas explicitement énoncé, et il se peut que TCL ait choisi de ne pas examiner pour une des nombreuses raisons : peut-être un manque de popularité.

TCL a refusé de formuler d'autres commentaires à ce sujet lorsque nous avons demandé de plus amples renseignements.

Bien qu'il n'y ait rien d'officiel à ce jour, il y a eu des rumeurs sur les appareils BlackBerry de TCL qui se terminent depuis un moment. Après tout, il n'y a pas eu de nouveau téléphone depuis un certain temps.

Le dernier lancement BlackBerry de la société a été le Key2 LE, qui a été dévoilé en août 2018, et a frappé le marché en octobre 2018.

Si cela signifie que la licence pour les produits BlackBerry sera transférée à un nouveau fabricant, nous ne savons pas. Mais il se pourrait bien que ces puissances de productivité de poche équipées de QWERY soient mortes, encore une fois.

Pour l'instant au moins, c'est au revoir BlackBerry. Ça a été émotionnel.

Écrit par Cam Bunton.