Pocket-lint est pris en charge par ses lecteurs. Lorsque vous achetez via des liens sur notre site, nous pouvons gagner une commission daffiliation. Apprendre encore plus

Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Six ans se sont écoulés depuis la sortie du premier Overwatch, un véritable coup de tonnerre qui a bouleversé tout ce que nous savions des jeux de tir multijoueurs, avec des personnages uniques parmi lesquels choisir et des synergies infinies à mettre au point. Aujourd'hui, la suite est là.

D'une certaine manière, il est surprenant qu'il ait fallu attendre si longtemps pour qu'une suite arrive. En raison de problèmes de développement chez Blizzard, Overwatch 2 sera divisé en plusieurs parties qui sortiront au fil du temps.

Nous avons tout de même pu jouer à sa bêta PvP en cours et tester comment ses modes compétitifs se présentent. Voici notre premier verdict.

Notre avis rapide

Il sera intéressant de voir comment Overwatch 2 sera accueilli par la communauté. Pour l'instant, c'est un excellent jeu dans la plupart des domaines, avec des compositions d'équipe amusantes à explorer et une gamme de personnages que vous pourrez découvrir. Le problème, c'est que tout ce qu'il y a de bon dans ce jeu est assez semblable à celui du premier Overwatch.

La réduction de la taille de l'équipe pourrait ne pas poser de problème si le système de file d'attente était amélioré, et si des améliorations et des suppressions étaient apportées pour maintenir l'équilibre, mais dans la bêta, les résultats sont mitigés. Et, bien que l'apprentissage d'un nouveau personnage comme Sojourn soit amusant, ce n'est pas suffisant pour qu'Overwatch 2 se sente vraiment comme un tout nouveau jeu.

Avec un mode PvE toujours dans les tuyaux, les perspectives sont loin d'être terribles pour le jeu de tir par équipe de Blizzard, mais la question de savoir s'il peut justifier son statut de suite reste en suspens après sa bêta.

Aperçu d'Overwatch 2 : Plus de jeu de tir, moins d'équipe

Aperçu d'Overwatch 2 : Plus de jeu de tir, moins d'équipe

Pour
  • L'apparence est toujours aussi nette et géniale
  • Le design des personnages est intéressant
  • Les moments de bonheur sont rares.
Contre
  • Fondamentalement
  • Il n'y a rien de nouveau
  • Les temps d'attente sont longs
  • C'est plus pénible qu'avant.

Resserrer les choses

Overwatch 2 peut, par moments, donner l'impression que Blizzard s'est cru obligé de le faire à un moment donné. Il ne s'agit pas d'une suite révolutionnaire qui déchire le livre de jeu, mais plutôt d'une révision prudente avec quelques changements majeurs.

En toute honnêteté, la somme des changements apportés à Overwatch 2 ressemble à ce que l'on peut lire dans les notes de patch saisonnières d'un jeu comme Destiny 2 ou COD : Warzone - ou dans le cadre d'une extension payante - plutôt qu'à un nouveau titre.

Le changement principal est que le jeu est passé de 6v6 dans ses modes standards à 5v5, en supprimant l'un de ses slots pour un personnage Tank (des éponges à dégâts plus lentes et à haute santé). C'est un changement curieux et, bien qu'il y ait de longues périodes où il ne semble pas trop sismique, son impact commence à se faire sentir.

D'une part, la mise en file d'attente pour un rôle autre que le soutien implique désormais une attente de 15 minutes pour une partie, avec plus de personnes que jamais se battant pour les rôles de dégâts et de tank, sans doute plus intéressants (ou du moins plus riches en action).

Comparaison des GPU GeForce RTX série 30 de Nvidia avec ses modèles série 10

Activision BlizzardAperçu d'Overwatch 2 : Plus de tireur, moins d'équipe photo 1

Lorsque vous jouez en tant que dégâts ou soutien, vous remarquerez peut-être qu'Overwatch 2 est moins indulgent que le premier jeu. Vous pouvez être anéanti plus rapidement que jamais si vous êtes assailli, et la perte d'un deuxième tank pour distraire les ennemis pourrait bien y contribuer.

C'est un problème intéressant qui semble être propre à Overwatch 2, et si les nouvelles cartes et au moins un nouveau héros (Sojourn) sont agréables à essayer, ils sont loin de changer le jeu. Chaque personnage du dernier jeu a été retravaillé dans une certaine mesure, mais cela donne rarement l'impression d'un changement massif de l'orientation tactique.

Si cela vous semble négatif, il faut savoir qu'avec une équipe organisée de votre côté, Overwatch 2 peut vous offrir des matchs très amusants.

Il est possible de se battre pour un point de contrôle dans des vagues de respawns, de préparer des pièges et des coups avec les pouvoirs de votre équipe et de sauver votre peau à la dernière seconde.

Activision BlizzardAperçu d'Overwatch 2 : Plus de jeu de tir, moins d'équipe photo 3

Lorsque ces parties se produisent, elles sont incroyables et rappellent la formule puissante qu'Overwatch offrait au départ. Mais elles ne sont pas si différentes du jeu que nous avons aimé en 2016.

Une nouvelle couche de peinture

Ce sentiment s'étend également aux visuels du jeu. Bien qu'elles soient vives et nettes, et qu'elles constituent un progrès par rapport à Overwatch tel qu'il existe aujourd'hui, ce progrès n'est pas énorme. Encore une fois, il s'agit d'une amélioration progressive.

Du côté positif, on retrouve les mêmes environnements propres et charmants, avec des palettes de couleurs distinctives et des détails soigneusement choisis. Cela signifie également que les modèles de personnages sont aussi soigneusement créés que d'habitude.

Chaque personnage jouable a son propre look et sa propre sensation, avec des expressions et des lignes de voix vibrantes pour aller avec - quelque chose qui n'est pas nouveau mais qui se distingue toujours comme l'un des travaux les plus mémorables dans un jeu de tir en équipe.

Activision BlizzardAperçu d'Overwatch 2 : Plus de tireur, moins d'équipe photo 5

Une partie de cette impression de déjà vu n'est pas la faute de Blizzard, je le répète. Dans les environnements multijoueurs, où les performances et la réactivité sont essentielles et où le langage visuel doit être au service de la capacité des joueurs à comprendre ce qui se passe et ce qu'ils peuvent faire, il est difficile de justifier l'utilisation de graphismes sophistiqués.

Mais il ne faut pas oublier que Blizzard aurait pu faire de ce jeu une mise à jour d'Overwatch livrée par patchs au cours des deux dernières années, et qu'il en a fait une suite. Donc, malheureusement, les changements visuels ne semblent pas en faire assez.

Cela pourrait être différent lorsque les versions consoles sortiront, cependant - par rapport à PC, la version console semble beaucoup plus datée, et être en mesure de jouer en 4K sur une PS5 ou Xbox Série X serait génial.

Récapituler

Overwatch 2 prend une forme étrange. Il a toujours des moments de grande qualité à offrir, mais il ressemble plus à un gros patch pour le premier jeu qu'à un tout nouveau titre. Les modifications apportées aux personnages sont intéressantes mais ne changent pas le jeu, tandis que la réduction de la taille des équipes n'a pas été une victoire facile. Ce n'est peut-être pas la solution miracle que Blizzard aurait espérée, mais le temps nous le dira.

Écrit par Max Freeman-Mills. Édité par Adrian Willings.