Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Skylanders Superchargers avait déjà l'air solide cette année, offrant des véhicules jouets jouables appropriés ainsi que les figurines habituelles à pied et les pitreries à l'écran.

Avant Gamescom, la plupart ont supposé que ce jeu d'action-aventure serait assorti d'un jeu de course Skylanders sur la WiI/3DS, et ce sera dévoilé à Cologne. Cependant, Activison avait gardé beaucoup plus de sa poudre sèche que prévu.

Lors du salon, il a dévoilé une expérience de kart entièrement en ligne pour chaque version. La Wii et la 3DS conservent leur attention sur la course, mais les autres versions sur PlayStation, Xbox et Wii U s'adonnent également à l'action karting.

Cela ajoute à la fois quatre joueurs en ligne et deux joueurs course locale, ainsi que des défis de course spéciaux Supercharger. Ce mode défi est débloqué dans l'Académie en amenant une paire de Superchargeurs (personnage et véhicule) dans le jeu.

Chacun des défis est différent pour chaque combo Supercharger. Par exemple, l'Elfe furtif Super Shot et le Stinger furtif offrent un défi de tir aux abeilles de style Galaga. C'est un tour d'attaque chronométré où les joueurs visent à enchaîner les coups ensemble pour obtenir des multiplicateurs de score et des scores élevés.

LIRE : Skylanders Superchargers aperçu E3 : Un ajout toy-tastic à la série

Il a été impressionnamment entièrement présenté, et avec l'un d'eux pour les 20 Superchargers, c'est une quantité importante de contenu. S'adressant à Guha Bala, chef de studio de Vicarious Visions, il l'a décrit comme « une autre façon de jouer les mêmes morceaux avec une expérience différente. Pour chaque paire de 20 Superchargeurs, vous obtenez un défi différent avec un gameplay différent. »

La mise à niveau en ligne s'étend également à la campagne principale où les joueurs peuvent jouer sur Internet avec chat vocal sur chaque version du jeu. Bien que limité à seulement deux joueurs et sur un espace d'écran partagé, il répond à l'appel tant demandé en ligne dans l'histoire principale. Certes, les familles qui ne peuvent pas être au même endroit mais qui veulent profiter du jeu ensemble apprécieront cela.

LIRE : 22 meilleurs jeux de Gamescom 2015 : Star Wars Battlefront, Halo 5, Mafia 3 et plus

Bala ont expliqué la logique derrière garder les joueurs attachés au même écran même en jouant en ligne chacun avec leur propre vision du monde. « Pour nous, l'objectif est de créer une expérience spéciale, dès le départ, le design est autour d'une aventure automobile. L'écran partagé à quatre joueurs réduirait le niveau de détail, donc nous nous sommes concentrés sur quatre joueurs en ligne. Bien sûr, il combine aussi les courses de mer, de ciel et de terre pour créer un mélange inédit. »

Le mode de course du jeu peut être étendu par des packs Racing Action qui non seulement débloquent de nouvelles pistes mais aussi les méchants derrière eux. Battre les pistes et vaincre les méchants et vous pouvez alors prendre en charge leurs véhicules et personnages — un peu comme Trap Team. Cela va bien se passer avec les fans qui ont longtemps voulu pouvoir prendre le contrôle de Kaos, le méchant comique de la série Skylanders.

Cela ne laisse que les versions Wii et 3DS de Skylanders Superchargers à voir. Ils n'étaient pas présents à la Gamescom mais Beenox a développé ces versions et les modes de course en ligne. Bala a brièvement parlé de ces deux variantes de Nintendo : « En se concentrant sur la Wii et la 3DS comme une expérience complémentaire, nous pouvons vraiment investir pour en faire un super jeu. Je peux dire que ce sera une expérience de course, mais ce n'est pas ce que vous voyez sur PlayStation 4 ici. Il offrira toutes les pistes et les progrès. Les extensions du pack Racing Action ont également une fonction sur Wii et 3DS. »

Skylanders Superchargers sortira sur Xbox 360, Xbox One, PlayStation 3, PS4 et Wii U le 20 septembre en Amérique du Nord, le 24 septembre en Australie/Nouvelle-Zélande et le 25 septembre en Europe.

Écrit par Andy Robertson.