Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

Le

service de jeux en nuage de Google, Stadia, sera lancé en novembre et toutes les indications indiquent qu'il s'agit d'une alternative viable aux jeux sur console conventionnels. Cependant, certains craignent que, même si cela permet de jouer des jeux triple-A de qualité jusqu'à 4K HDR et avec un son surround, cela aura un impact énorme sur les limites de données.

Si votre forfait haut débit domestique ou mobile est doté d'un plafond de données, vous pouvez vous retrouver à utiliser rapidement un mois.

Plusieurs sites, y compris PC Gamer, ont calculé que, comme 4K HDR streaming nécessite un minimum de 35 Mbps pour diffuser en continu, une heure de jeu prendra plus de 15 Go de données. Jouez à 1080p et vous pouvez couper 9 Go de données sur votre plan par heure. Et, 720p Stadia gaming utilisera plus de 4 Go par heure.

Mais ce n'est pas tout à fait vrai, affirme le patron de Stadia, Phil Harrison. Il a dit à Gamespot que la compression et d'autres techniques signifiaient que, même si vous avez besoin d'une vitesse minimale de 35 Mbps pour assurer un service stable, il n'est pas directement traduire en utilisation des données : « J'ai vu les calculs mathématiques que les gens ont faits. Si vous prenez 35Mbps, ce n'est pas toujours 35Mbps parce que nous utilisons la compression. Il y aura parfois quand il utilise beaucoup moins de données que cela, il n'est donc pas correct de multiplier 35 Mbps par le nombre de secondes que vous jouez. »

Pourtant, une heure de jeu va toujours manger une quantité importante de données en fonction du flux - au moins autant que Netflix ou Amazon Prime Video du côté téléchargement - sans inclure le contrôleur utilisant également les données de téléchargement.

Harrison croit que sera abordé par les fournisseurs de services Internet à la maison : « Lorsque la musique en streaming et téléchargement est devenu populaire, surtout dans les premiers jours où il n'était pas nécessairement légitime, les plafonds de données ont augmenté. Ensuite, avec l'évolution de la diffusion de la télévision et des films, les plafonds de données ont augmenté, et nous nous attendons à ce que cela continue d'être le cas », explique-t-il.

Et de nombreux fournisseurs, comme au Royaume-Uni, n'ont pas du tout de limites de données - simplement la gestion du trafic à différents moments de la journée : « C'est en fait un nombre relativement petit de marchés qui ont [plafonds de données] », a-t-il ajouté.

Il est rare, cependant, de trouver un forfait mobile totalement illimité, donc nous devrons voir l'impact sur ceux quand Stadia démarre. Peut-être que nous allons voir des offres avec des réseaux, tels que Three, EE, Vodafone et/ou O2, où vous avez accès à Stadia « sans données » comme beaucoup offre avec Netflix, Spotify et d'autres services de streaming ? Espérons que oui.