Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

(Pocket-lint) - Sonos a déposé pour devenir une société ouverte, cherchant à recueillir jusqu'à 100 millions de dollars dans le processus. Mais une partie de son dépôt auprès de la Securities and Exchange Commission américaine révèle un fait alarmant au sujet de son EnceintesSonos One et Sonos Beam . En particulier, leur soutien de l'assistant vocal Alexa.

La société affirme que l'accord qu'elle a conclu avec Amazon permet au propriétaire d'Alexa de retirer son intégration avec « préavis limité ». Cela supprimerait l'interaction vocale en l'état, jusqu'à ce que Sonos puisse conclure des accords avec d'autres sociétés de technologie assistantes : « Notre accord actuel avec Amazon permet à Amazon de désactiver l'intégration d'Alexa dans notre Sonos One et Sonos Beam avec un préavis limité », se lit une clause dans le dépôt.

« En tant que tel, il est possible qu'Amazon, qui vend des produits qui rivalisent avec les nôtres, puisse, à un préavis limité, désactiver l'intégration, ce qui entraînerait la perte de la fonctionnalité vocale de nos produits Sonos One ou Sonos Beam. »

Alternativement, Amazon pourrait choisir de facturer Sonos pour utiliser Alexa dans ses produits, réduisant ainsi les bénéfices de Sonos et potentiellement augmenter le prix de ses haut-parleurs : « Amazon pourrait également commencer à nous facturer cette intégration qui nuirait à nos résultats d'exploitation. »

Sonos a toujours été ouvert à l'idée de travailler avec d'autres partenaires. Le support Google Assistant, par exemple, a été promis depuis le lancement de Sonos One en 2017. Ajouter ce support aux côtés d'Alexa adoucirait le coup si l'un ou l'autre devenait indisponible pour une raison quelconque. Cependant, rien ne garantit qu'un accord puisse être conclu avec Google : « Nous travaillons à établir des partenariats avec d'autres entreprises qui ont développé une technologie d'activation de commande vocale, mais nous ne pouvons pas vous assurer que nous y parviendrons », poursuit le dépôt.

« Si Amazon ne maintient pas l'intégration Alexa, si Amazon cherche à nous facturer cette intégration, si nous n'avons pas développé de partenariats alternatifs pour des produits compatibles vocaux similaires ou si nous n'avons pas développé de tels produits par nos propres moyens, nos ventes peuvent diminuer, notre réputation peut être lésée et notre les résultats d'affaires et d'exploitation peuvent en souffrir. »

Que cela arrive, c'est une autre histoire. Il pourrait simplement être une pratique courante pour Amazon d'inclure ces stipulations dans ses transactions avec des partenaires tiers et purement ajoutées à titre de garantie. Nous n'avons certainement pas entendu parler d'un partenaire dont l'intégration a été supprimée dans le passé.

Nous avons contacté Amazon pour obtenir des commentaires.

Nous avons également demandé à Sonos de commenter, mais, bien entendu, il faut faire attention à ce qu'elle peut dire pendant une période de dépôt de l'introduction en bourse : « Comme vous pouvez le constater, nous sommes dans une période tranquille et ne pouvons pas discuter de détails publiquement », a-t-elle déclaré Pocket-Lint.

Écrit par Rik Henderson.