Cette page a été traduite en utilisant l'IA et l'apprentissage automatique.

Transport for London envisage d'étendre son réseau de capteurs appuyés par l'intelligence artificielle qui surveillent les usagers de la route afin d'améliorer la façon dont les réseaux routiers de la ville répondent aux besoins croissants des cyclistes.

Historiquement, les dénombrements manuels de la circulation ont été la principale source de données sur la façon dont les routes sont utilisées, mais en 2018, TFL a travaillé avec Vivacity Labs pour installer des capteurs dans des endroits fréquentés au cœur de la ville.

Vivacity Labs

Ce test s'est avéré si réussi que 43 capteurs supplémentaires sont actuellement installés dans 20 endroits différents de la ville. Ces capteurs surveillent l'utilisation de la route et utilisent l'intelligence artificielle pour détecter le type d'usagers de la route et le mode de transport qu'ils utilisent.

Ces capteurs recueillent constamment des données et utilisent l'intelligence artificielle pour analyser la vidéo capturée, cette vidéo est ensuite automatiquement supprimée en quelques secondes afin que la confidentialité reste de la plus haute importance.

Le système peut détecter et distinguer les piétons, les cyclistes et les automobilistes et est donc extrêmement utile dans la planification de nouvelles pistes cyclables à travers Londres.

Ce nouveau plan de Transport for London s'inscrit dans le cadre de la stratégie des transports du maire qui vise à atteindre 80 % des personnes voyageant à travers Londres à pied, à vélo ou en transports publics d'ici 2041.

Non seulement ce plan vise à gérer la congestion et la pollution dans la capitale, mais aussi à améliorer la santé publique et la sécurité routière. Sur votre vélo !